Hitchcock n’aurait pas écrit scénario plus haletant.

19 septembre 2016 - 10:05

Avant de recevoir Ledegem, le coach David Libion avait dû gérer en dernière minute deux nouveaux forfaits sur blessures. Mais ces mauvaises nouvelles ne pouvaient suffire pour ne pas confirmer la jolie prestation de la semaine précédente à Luingne.

On savait de l’équipe de Ledegem qu’ils avaient hérité d’un calendrier lourd en début de championnat, et que leur faible moisson de points (1 sur 6) ne reflétait pas forcément l’étendue de leurs qualités.

Challenge supplémentaire : afin d’éviter que l’arbitre ne nous demande de changer de maillots parce que trop ressemblants avec les maillots rouges de nos adversaires du jour, David décida de faire enfiler notre jeu de maillots mauves « maudits » qui nous avaient toujours porté la poisse depuis deux ans. Il fallait conjurer le sort, voilà la lourde tâche qui attendait nos U15.

C’est donc avec une ligne d’attaque remaniée que les nôtres entament le match, en imposant d’entrée un pressing haut. Cette domination de tous les instants ne put toutefois pas être concrétisée au cours du premier quart-temps sifflé par Madame (eh oui !) l’Arbitre sur le score vierge de 0 à 0.

Qu’à cela ne tienne, il fallait poursuivre sur la même lancée pendant le second quart, ça allait bien « finir par rentrer ». Et de quelle manière : deux buts quasi-identiques allaient récompenser les efforts fournis : par deux fois, un de nos joueurs lancé dans la profondeur (tantôt Eliott, tantôt Mathéo) allait gagner son face-à-face avec l’imposant portier adverse, déborder ce dernier, pour conclure dans le but vide. Deux jolis buts pour un score amplement mérité de 2-0 à la mi-temps.

Après la pause, les nôtres semblaient avoir perdu un peu de leur superbe, les passes se faisaient moins précises, les tirs au but n’étaient plus cadrés, et surtout, on ne retrouvait plus les jolies combinaisons qui font en temps normal notre force. La meilleure défense étant l’attaque, en baissant la garde dans le secteur offensif, nous nous exposions inévitablement aux contres. Deux tirs cadrés allaient suffire aux joueurs de Ledegem pour revenir à la marque, le 2-2 étant inscrit à la dernière minute du temps réglementaire, aïe aïe aïe.

« Ah, ces fichus maillots mauves » semblait-on lire sur le visage du coach qui était à juste titre dépité de voir tous ces efforts réduits à néant en quelques minutes seulement.

On avait bien compris que l’arbitre allait nous laisser remettre le ballon en jeu et allait siffler la fin de la rencontre dès que notre ultime assaut serait avorté. Nous n’avions plus droit à l’erreur, on ne nous donnerait pas de seconde chance. Dès le ballon remis en jeu, celui-ci atterrit dans les pieds d’Eliott qui commence par se débarrasser de son défenseur avant de se retrouver nez-à-nez avec le Colosse de Ledegem, qui allait perdre son troisième face-à-face de l’après-midi : d’un somptueux lob, Eliott envoie le ballon dans les airs avant que celui-ci (le ballon, pas Eliott, suivez un peu) ne vienne finir sa course en plein milieu du but.   

Goal, goal, goal, goaaaaalllllll……. Quelle délivrance ! Nos valeureux guerriers avaient très justement gagné le droit d’aller affronter Westhoek samedi prochain pour aller s’emparer de la deuxième place au classement en cas de victoire.

Ne nous enflammons pas, nous devons encore améliorer notre finition, nous devons encore faire quelques réglages en défense, mais dieu que ça fait du bien de vous voir ainsi dominer vos adversaires. Mais ‘sivouplé’, la prochaine fois, rassurez-nous un peu plus vite. Mais à part cela… MERCI !!!

Commentaires