Un goût de trop peu…

26 septembre 2016 - 10:14

Deux nouvelles blessures dans l’effectif allaient « faciliter » la sélection de l’entraîneur pour ce déplacement tant attendu à Ypres avec pour enjeu la seconde place du classement, en jouant à saute-mouton avec notre opposant du jour en cas de victoire. Il ne restait en effet plus que onze joueurs valides suite aux défections de Mathéo T. et Yanis, juste ce qu’il faut pour remplir une feuille de match, mais pas suffisant pour bénéficier de remplaçants pendant le match.

 

Autre défection : Monsieur l’Arbitre, qui ne donnerait aucun signe de vie et laisserait les deux équipes sur le carreau. Comme le veut le règlement, il revient à l’équipe visiteuse – nous, donc – de  désigner un homme en noir volontaire, tâche que notre délégué David V. acceptera et mènera à bien sans susciter trop de grogne chez les supporters adverses, forcément en surnombre, on a donc toutes les raisons de croire qu’il a bien fait cela, qu’il en soit remercié !

 

Le match allait débuter sur les chapeaux de roues, les nôtres n’observant aucun round d’observation, mais – et cela devient malheureusement une mauvaise habitude – nos avants ne parviennent pas à concrétiser les occasions créées, et au quart d’heure, c’est de l’autre côté que tombe le 1-0, venu de nulle part, contre le cours du jeu. Les rouge et blanc vont alors accuser le coup pendant un bon quart d’heure, laissant l’initiative à l’adversaire, qui à son tour ne parviendra pas à concrétiser sa domination. Nous nous apprêtions à rejoindre les vestiaires sur ce score défavorable quand Evan décida de tromper la vigilance de son vis-à-vis et de planter le but égalisateur tellement mérité juste avant la pause. 1-1, un score somme toute équitable compte tenu de la physionomie de la première mi-temps.

 

Après le café, la Jespo avait visiblement décidé de continuer sur cette lancée et se créa moult occasions, toutes malheureusement galvaudées. Il faudra quand même un jour solutionner ce problème de finition qui finira par nous jouer de mauvais tours.

 

Heureusement, au prix d’un fabuleux rush vers l’avant, Noah allait nous permettre d’enfin prendre l’avantage, gagnant son face-à-face en glissant le ballon sous le gardien impuissant. Avec 1-2 au marquoir, il fallait s’attendre à ce que les locaux, qui avaient eux quatre remplaçants à leur disposition, fassent le forcing pour rétablir l’équilibre.

 

Il suivra un quart d’heure de grande maîtrise par notre ligne défensive qui parvient à déjouer tous les assauts ennemis, et à quelques minutes du terme, tout le monde - mêmes nos « Bras cassés » (voir photo) sur le banc – pense que nous ramènerons la totalité de l’enjeu en terre picarde.

 

C’était sans compter sur un puissant tir lointain que notre gardien Max parviendrait insuffisamment à repousser et qui finirait sa course en pleine lucarne.

 

2-2, certains auraient peut-être signé avant le match pour finir la rencontre sur ce score compte tenu des circonstances, mais la déception était néanmoins immense et légitime, parce qu’il y « avait vraiment la place ». Dommage, on ne va pas se laisser abattre, nos gars vont travailler les points qui continuent à nous causer du souci, et les blessés vont revenir. La deuxième place reste toujours à notre portée, et plus si affinités !

Commentaires