Même à 10 contre 12!

4 octobre 2016 - 16:11

Le périlleux déplacement chez les jaunes de l’Etoile Blanche de Lauwe attendait les gars de David Libion ce samedi. Le WS Lauwe est un club réputé pour son excellente école des jeunes, et par la passé, les nôtres s’y sont souvent cassé les dents. Le coach récupérait Yanis de retour de blessure, mais devait  se passer de Vinchente qui venait grossir le rang des joueurs indisponibles. Heureusement, comme l’équipe B était bye, deux « première année » ont pu être prêtés par David Van Assche pour arriver tout de même à treize joueurs sur la feuille de match.

Au centre du terrain, tout de noir vêtu, nous reconnaissions d’emblée notre jeune ami arbitre, Monsieur H.V., qui du haut de ses seize ans commença par expliquer à notre capitaine que l’usage du français était interdit sur le terrain. Le ton était donné. Nous avions d’ailleurs déjà fait sa connaissance l’an dernier à Marke, à nos dépens.

Comme à leur habitude, les Cominois se sont d’emblée rués à l’attaque, souvent en construisant bien, et même si nos attaquants et milieux se sont présentés cinq ou six fois devant le gardien, une seule frappe trouvera le chemin des filets pour faire 0-1 à la mi-temps. Mais la domination était de tous les instants, et la défense ne faiblit à aucun moment, permettant à Max de passer une bien calme après-midi.

Le second opus sera entamé sur les mêmes bases : une domination constante des rouge et blanc, sans concrétisation toutefois, mais aussi sans danger adverse, jusqu’à ce que l’arbitre décide de venir mettre son grain de sel : rouge directe pour Ethan pour une petite faute anodine dans le rond central. « Natrappen is altijd rood » s’expliqua le moutard (traduction : « coup de pied volontaire sans ballon est toujours sanctionné de rouge »).  Même sur le banc de Lauwe on se pinça pour voir si on ne rêvait pas.  Bein non, on devrait effectivement jouer les trente dernières minutes à 10 contre 11.

Mais la réaction de la Jespo fut exemplaire, ils ne laissèrent pas le doute s’installer. Ils tiendraient jusqu’à la fin du troisième quart-temps, histoire de permettre au coach de faire les réglages nécessaires pour pallier à l’absence d’Ethan au milieu, et hop, ils repartirent de plus belle dans l’ultime quart-temps, accroissant encore leur domination, concrétisée par le 0-2 venu d’une autre planète. La frustration grandissait chez l’adversaire : se prendre 0-2 à onze contre dix Wallons tout en ayant l’arbitre dans sa poche leur était insupportable et les premiers coups (bas) commençaient à se perdre, jusqu’à ce qu’un des nôtres fut terrassé par un pied jaune qui traînait par là. Le gars au sifflet a bien fait mine de ne donner qu’une jaune pour cet attentat mais, dans un éclair de lucidité, a tout de même réalisé que cette faute devait être sanctionnée par un bristol rouge.

À 10 contre 10, la domination de nos héros devenait insultante. Matisse allait ponctuer cette démonstration en envoyant un missile du gauche en pleine lucarne. Les gars de Lauwe sont toujours en train de réparer les filets, pffiooouuu, quel but !

Voilà, que du bon, la Jespo U15-A a prouvé samedi qu’ils ont gagné en maturité, qu’ils sont capables de gérer toute situation et que dans la tête aussi, c’est eux les plus forts.

Histoire de souligner cette magnifique performance, un généreux donateur a conclu l’après-midi en offrant aux mamans des joueurs la version papier de la photo individuelle et de groupe prise le mercredi à l’entraînement. Généreux donateur qui rougit encore des remerciements qu’il a reçus, et comme il dit toujours, il n’y a pas de belles photos sans jolis modèles.

A samedi !

Commentaires