Quelle réponse sur le terrain !!!

16 octobre 2016 - 09:23

Quelques heures avant le coup d’envoi, le coach venait d’apprendre que l’équipe perdrait trois points sur le tapis vert : contre Luingne (match gagné 0-8), un joueur n’avait pas sa carte d’identité pour des motifs familiaux indépendants de sa volonté. La situation avait été exposée à notre adversaire du jour ainsi qu’à Monsieur l’Arbitre. Luingne comprenait la situation et donna son accord pour que le joueur joue, l’arbitre décida après quelques hésitations de donner son feu vert. On n’avait pas pensé qu’il changerait d’avis après le match. Résultat : trois points perdus, et le score de 0-8 transformé en 5-0. Treize buts de différence. Y a-t-il décision plus scandaleuse alors que toutes les précautions avaient été prises et toutes les autorisations avaient été reçues ?

Mais l’équipe avait décidé de ne pas se laisser abattre et de mettre flamberge au vent pour réparer cette injustice sur le terrain. Et la tâche ne s’annonçait pas aisée : au programme, le derby à Wervik contre une équipe qui restait sur un 10/12 et semblait en pleine ascension. De plus, l’arbitre qui avait été désigné nous avait déjà causé bien des soucis par le passé. Les troupes de David Libion allaient devoir marcher sur des œufs.

Le match n’était vieux que de trois minutes quand nous obtenions un coup franc à l’entrée du rectangle, sur la droite du terrain. D’une belle reprise de volée (OK, j’en rajoute :-) ), R.O. planterait la première rose de l’après-midi. Il n’y avait pas meilleure façon d’entamer les débats, d’autant que deux minutes plus tard, N.T. allait marquer sur une phase similaire son troisième but de la saison de la tête. Trois minutes plus tard, R.O. lance magnifiquement notre capitaine dans la profondeur, que Wervik ne parviendrait à stopper qu’en le fauchant dans la surface de réparation. E.H. allait se faire justice lui-même, non pas avant que Monsieur l’arbitre lui ait sommé de mieux positionner le ballon sur le point de pénalty. Quand on est pointilleux… Encore 3 minutes plus tard, M.K. signerait le numéro 4 : après seulement douze minutes, nous menons 0-4 à Wervik ! Nous nous pinçons à la pause, pendant que l’entraîneur adverse remonte les bretelles de ses hommes.

Les deuxième et troisième quart-temps resteraient à notre avantage, avec une domination que les nôtres ne parviendraient toutefois plus à concrétiser.

Restait donc vingt minutes pour quand même encore donner davantage de couleurs à cette belle prestation. Les n° 5 et 7 viendraient du pied de M.K., le capitaine se chargeant du n°6. Jeu, « sept » et match : 0-7.

Quelle prestation collective, quel beau jeu, quelles combinaisons, et surtout quelle réponse sur le terrain. Mais que de regrets aussi : sans cette décision scandaleuse de l’Union belge, la Jespo U15-A serait aujourd’hui (comme dans le même temps, le leader Geluwe perdait face à Westhoek) seul en tête, après le dernier match aller de la première phase de championnat, dans cette seule série régionale de la province ne comptant que des niveaux trois. La plus grosse série, en somme.

Finissons par quelques chiffres : 6 matches d’affilée sans défaite, 3 matches d’affilée sans encaisser de but, 4ème clean sheet sur 7 matches, 26 buts marqués et 10 encaissés (dont 6 le premier match alors que nous n’avions pas de gardien).

Tous les parents présents étaient extrêmement fiers de la prestation fournie, d’un niveau rarement atteint à la Jespo. Merci les gars, bravo David L. !!!

P.S. Notons finalement le « vilain geste » de R.O. en toute fin de match : il a eu l’outrecuidance de lever la jambe, alors qu’il se trouvait à dix mètres du gardien quand ce dernier voulait dégager : carton jaune (ne me demandez pas pourquoi) ! Nous ne sommes pas servis par les hommes en noir…

Commentaires