Match à deux visages

12 mars 2017 - 06:26

Nos U15 étaient attendus à Geluwe pour affronter la seule équipe qu’ils n’étaient pas encore parvenus à battre cette saison. La toute première confrontation, au mois d’août, quand l’équipe n’était pas encore au complet, s’était soldée par une lourde défaite, 6-1 à domicile. 6-1 ! Il y a des scores qui font mal et qu’on met du temps à oublier. 6-1 !

 

A l’entame de la rencontre, on sent l’équipe crispée, elle est méconnaissable. Pendant la première mi-temps, elle n’imposerait aucun rythme à cette partie, on ne verrait pas de combinaisons, les appels seraient systématiquement ignorés, les placements en attaque seraient mauvais. Dommage, car il y avait moyen de profiter du système adverse : Geluwe est la dernière équipe d’après-guerre à jouer avec un libéro qui plante sa tente pendant tout le match dans le croissant de lune du grand carré. David Libion, le coach, eut beau tenter d’expliquer à la pause du premier quart-temps qu’il fallait jouer, par son placement, par son passing, de cette faiblesse de l’adversaire, rien n’y fit, notre première mi-temps fut probablement la plus mauvaise de la saison.

 

A la mi-temps, le coach décide de ne pas rejoindre les lointains vestiaires et de rester sur le terrain pour donner ses consignes. Gérald viendrait le soutenir dans ce speech qui en a réveillés plus d’un. En plus de ce sermon, David décide de remanier sa ligne d’attaque en opérant des permutations judicieuses.

 

Le troisième quart-temps est meilleur que les deux précédents, mais la domination reste stérile. Il faut dire que l’adversaire n’hésite pas à ouvrir tous les registres pour nous déstabiliser, derrière le dos de l’arbitre, par moult insultes, des petits coups qui se perdent, des crachats même. A l’heure de jeu, le score est toujours vierge.

 

Il faudra tout miser sur le dernier quart-temps, et de quelle manière ! Les combinaisons se mettent enfin en place, les appels aboutissent, les chevauchées fantastiques payent : 0-2, on la tient, notre revanche, la fête peut commencer !

 

Ils nous auront fait peur, mais ils sont quand même rentrés à Comines avec une 12ème victoire d’affilée, un 19ème match sans défaite.

 

Le 20ème la semaine prochaine à domicile contre Westhoek ?

 

Commentaires