Une démonstration

26 mars 2017 - 09:02

Ce samedi, nos U15 se rendaient à Staden pour un troisième match à six points d’affilée. Après avoir pris successivement la mesure de Geluwe et Westhoek, il fallait se rendre chez le second du classement, la solide formation de Staden.

À l’aller, ils nous avaient déjà donné pas mal de fil à retordre et nous l’avions emporté sur le plus petit écart suite à une floche de leur gardien sur un corner rentrant à la première minute. Nous avions souffert toute la suite du match.

On sentait tout de suite que le match allait se dérouler dans de bonnes conditions : le jeune arbitre qui nous avait été désigné donnait toutes les raisons de croire que les deux équipes étaient entre de bonnes mains. Et il le prouverait tout au long de la rencontre : il a sifflé une partie exemplaire, sans hausser la voix, sans distribuer de cartons, en se faisant respecter, juste parce qu’il prenait les bonnes décisions, sans favoriser l’une ou l’autre équipe. Bravo à lui !

Il faut dire aussi que notre adversaire, talentueux, avait un jeu viril, mais très correct. Les deux équipes avaient vraiment envie de jouer, et le résultat fut une jolie partie de football, malgré le vent parfois puissant.

La première mi-temps, nous jouions avec le vent. Après deux minutes déjà, nous nous créons une occasion cinq étoiles, un peu plus tard, sur un corner, un de nos ballons serait sauvé sur la ligne par un défenseur, et un autre envoi irait mourir sur le poteau. Mais de l’autre côté aussi, ça joue bien, les Stadiens verraient aussi un ballon heurter le poteau sur un contre.

0-0 après le premier quart, et le jeu s’équilibre dans le second, avec des occasions de part et d’autre. Nous pensons déjà rejoindre les vestiaires sur un score vierge quand nous arrivons tout de même à tromper la vigilance du gardien sur un tir qui semblait pourtant anodin. 0-1 à la pause, avance méritée, même si le marquoir aurait très bien pu afficher 3-4 ou 4-5, cela aurait mieux reflété la physionomie de la 1ère mi-temps.

En seconde mi-temps, à nous d’affronter le vent. Pendant le troisième quart-temps, les locaux prennent la maîtrise du ballon et nous arrivons seulement à riposter par quelques contres. Ce qui devait arriver arriva, sur un tir aussi anodin que le nôtre en première mi-temps, Staden égalise à la fin du 3ème quart.

1-1 à la 60ème  et légèrement dominés, cela fait des mois que les nôtres n’avaient plus été placés face à telle situation. Pendant la courte pause précédant le dernier quart, David Villez (qui remplaçait au pied levé notre coach habituel, merci à lui !) sent qu’il faut réveiller ses troupes une dernière fois : il les met au défi de prouver qu’ils ont du caractère et méritent ce surnom d’invincible armada. À eux de prouver qu’ils sont plus forts qu’une bonne équipe de Staden malgré le vent défavorable.

Et de quelle façon ils allaient le prouver ! La dernier quart-temps serait une succession d’assauts sur le but adverse, avec nos rapides attaquants qui étaient sur chaque balle en retrait adressée à leur gardien, avec des combinaisons qui fonctionnent, avec des centres qui trouvent preneur, des appels biens servis, bref, tout ce qu’il faut pour faire tourner la tête à un bon adversaire, aussi solide soit-il. La délivrance allait tomber à quelques minutes  du terme quand notre capitaine reprend de la tête un énième coup-franc très bien donné.

Mission remplie, coup de sifflet final, nous voyons un énorme fardeau tomber des épaules de notre coach ad interim. Mais surtout, nous avons vu une équipe qui en voulait et qui, je pense, a bien mérité la tournée générale qui les attend samedi prochain au retour de leur entraîneur (me suis-je bien fait comprendre ? :-) )

En attendant, nous sommes pratiquement champions. Mathématiquement, il nous manque encore 4 points pour être totalement assurés, mais nous avons déjà affronté toutes les grosses écuries, il n’y a aucune raison de douter qu’ils y parviendront.

À eux donc de se créer de nouveaux challenges : finir champion en gagnant tous leurs matches, en finissant meilleure attaque et meilleure défense ? Yes, they can !

Commentaires